Aux femmes

Déc 11, 2022 | Poèmes

J’ai trouvé ce poème dédié aux femmes, de Louise Ackermann, qu’elle composa en 1835. Je vous le recopie ici pour rappeler qu’encore et toujours, nous avons besoin de reconnaissance et ne devons pas cesser de rechercher l’égalité. Cette année, en Suisse, nous l’avons obtenue en ce qui concerne l’accès à la rente AVS (!). Ne perdons pas l’espoir que cette égalité atteigne un jour (enfin) les salaires. A l’heure où encore tant de nos sœurs périssent sous les coups de leur compagnon, voici ces mots d’un autre temps et pourtant toujours percutants :

Aux femmes

Louise Ackermann

S’il arrivait un jour, en quelque lieu sur terre,
Qu’une entre vous vraiment comprît sa tâche austère,
Si, dans le sentier rude avançant lentement,
Cette âme s’arrêtait à quelque dévouement,
Si c’était la Bonté sous les cieux descendue,
Vers tous les malheureux la main toujours tendue,
Si l’époux, si l’enfant à ce cœur ont puisé,
Si l’espoir de plusieurs sur Elle est déposé,
Femmes, enviez-la. Tandis que dans la foule
Votre vie inutile en vains plaisirs s’écoule,
Et que votre cœur flotte, au hasard entraîné,
Elle a sa foi, son but et son labeur donné.
Enviez-la. Qu’il souffre ou combatte, c’est Elle
Que l’homme à son secours incessamment appelle,
Sa joie et son appui, son trésor sous les cieux,
Qu’il pressentait de l’âme et qu’il cherchait des yeux,
La colombe au cou blanc qu’un vent du ciel ramène
Vers cette arche en danger de la famille humaine,
Qui, des saintes hauteurs en ce morne séjour,
Pour branche d’olivier a rapporté l’amour.

Et que votre cœur flotte, au hasard entraîné,
Elle a sa foi, son but et son labeur donné.
Enviez-la ! Qu’il souffre ou combatte, c’est Elle
Que l’homme à son secours incessamment appelle,
Sa joie et son espoir, son rayon sous les cieux,
Qu’il pressentait de l’âme et qu’il cherchait des yeux,
La colombe au cou blanc qu’un vent du ciel ramène
Vers cette arche en danger de la famille humaine,
Qui, des saintes hauteurs en ce morne séjour,
Pour branche d’olivier a rapporté l’amour.

À propos de l’Auteure

Delphine croit en l’amitié et aux valeurs sincères, elle adore la Nature, les animaux et les sorcières, se passionne pour l’Histoire et toutes les bonnes histoires. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog

Dans la même catégorie…

La vie

ce poème a été composé par K. Mc Millen à l'attention de Charlie Chaplin qui l'avait lu pour ses...

poème de la semaine

poème de la semaine

amies lectrices et amis lecteurs, cette semaine, on franchit le pas : poème magnifique condamné à...