Chapitre 8

Juil 18, 2021 | Un village si paisible

Mathilde était assez contente d’elle-même. Elle était parvenue à déstabiliser Bastien Baron. Lors de sa visite surprise, elle l’avait ébranlé une ou deux fois avec ses questions directes.

–             Elle te plaisait Léa ? vous sortiez ensemble ?

Il avait rougi, ne s’attendant visiblement pas à ce qu’elle aborde les choses sous cet angle-là.

–             Je n’ai jamais dit ça, avait-il bredouillé en détournant les yeux.

Les deux gamins étaient encore un peu jeunes, cependant Léa était mignonne et apparemment farouche, n’était-ce pas ce qu’appréciaient les garçons ? une fille pas facile à courtiser attirait, même les tombeurs.

–             Tu l’as bien vue à la fête, le samedi de sa disparition ?

Haussement d’épaules.

–             J’ai dû l’apercevoir, il y avait beaucoup de monde.

–             Quelqu’un t’a vu en sa compagnie et a dit que vous sembliez proches.

Elle bluffait à moitié et avait pu lire un doute traverser son regard, mais il répondit quand-même :

–             Ça m’étonnerait, ou alors celui qui vous a dit ça était complètement bourré ! avec Léa, on ne se parlait plus.

Cette réponse avait surpris Mathilde, mais elle avait voulu en savoir davantage, sachant qu’il n’y a souvent qu’un pas entre haine et amour.

–             Pourquoi est-ce que vous ne vous parliez plus ?

Nouvel haussement d’épaules qui l’avait poussée à bluffer.

–             Tu as intérêt à tout me raconter si tu ne veux pas que je t’emmène au poste, là devant tous tes camarades.

Elle l’avait interpelé au beau milieu d’une petite réunion et pris à part sur un banc à l’autre extrémité de la place du village où le petit groupe se tenait, qui sur son scooter, qui appuyé contre un muret, tirant sur quelque chose qui ne devait pas être une cigarette !

Bastien n’ayant évidemment pas envie d’être embarqué, avait répondu d’un ton qu’il tentait de rendre indifférent, mais dans lequel elle perçut une réelle souffrance :

–             Mon père couche avec sa mère.

Cela lui avait fichu un coup. La jolie Madgeta avec ce coq ? Pas vraiment assortis ces deux-là.

–             Comment l’as-tu appris ?

–             Tout le monde le sait au village, ce n’est un secret pour personne.

Elle aurait juré que les yeux du garçon étaient humides, toutefois il se reprit rapidement et ajouta :

–             Ma mère va le quitter, elle croit que je n’ai pas compris, mais elle a déjà commencé à organiser son départ.

Cette fois, une larme coula sur la joue du garçon qui ne tenta pas un geste pour l’essuyer. Mathilde sentit son cœur se serrer. Sous certains aspects, c’était encore un enfant, même s’il s’efforçait de se donner de grands airs. Ce qui n’était pas le cas en ce moment.

–             Je suis désolée, avait-elle cru bon d’ajouter, avant de revenir à son interrogatoire.

–             Tu en voulais donc Léa à cause de cette situation, c’est bien ça ? et Léa ? qu’est-ce qu’elle en pensait ?

Il avait éludé la question, prétextant ignorer les sentiments de « cette fille ».  

Cette affirmation aussi avait paru suspecte à la policière qui s’était dit qu’une telle attitude de déni : d’abord le rejet, puis l’indifférence, devait cacher quelque chose. Elle avait libéré le garçon et résolu de retourner interroger personnellement les amis de Bastien, mais avant cela, elle avait envie d’une petite confrontation avec la maîtresse du syndic.

À propos de l’Auteure

Delphine croit en l’amitié et aux valeurs sincères, elle adore la Nature, les animaux et les sorcières, se passionne pour l’Histoire et toutes les bonnes histoires. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog

Dans la même catégorie…

Chapitre 9

Chapitre 9

Dans le village, deux semaines après la disparition.  Jason s’en voulait d’avoir eu la langue trop...

Chapitre 7

Chapitre 7

Maurice s’assit sur le lit, à la fois déçu et honteux. Il n’aurait pas dû insister pour la...

Chapitre 6

Chapitre 6

Mathilde tenait entre ses mains le compte-rendu d’audition du fils du syndic ; document bien...