Yasmina Khadra : l’équation africaine

Déc 6, 2021 | Mes lectures

Un livre effrayant, d’abord. Car il s’agit tout bonnement d’un rapt, de deux allemands en route sur le voilier de l’un d’eux, Hans, pour aller porter de l’aide humanitaire en Afrique. Le second, Kurt, cherche à fuir le chagrin que vient de lui causer le suicide de sa femme qu’il adorait.

Les bandits sont sans scrupules, assoiffés de sang, sans humanité au premier abord. Ils sont brutalement arrachés à la nuit, leur boy asiatique jeté à l’eau et les deux hommes emportés comme otages.

Le calvaire durera des semaines, prisonniers dans des conditions épouvantables par une bande de pirates désorganisées, aux chefs colériques et instables.

Ces hommes sont en réalité, pour la plupart, eux-mêmes victimes de génocides, ont vu périr leur famille sous leurs yeux, ne croient plus à Dieu ni diable.

Le plus terrible de tous est en réalité un poète reconnu et très doué.

En captivité, Kurt rencontre un Français qui deviendra son compagnon de galère, car Hans, son ami de toujours est emporté pour rançon et il ne le reverra que mort, lorsqu’il devra le reconnaître officiellement pour les autorités.

Avant cela il y a la cavale, d’abord entre deux geôliers qui finissent par s’entre-tuer. Puis l’Allemand et le Français finissent par rejoindre une escouade de la Croix-rouge où ils découvriront l’autre visage de l’Afrique, le Français est déjà africain dans son âme et espère convaincre Kurt qui résistera longtemps, malgré un attachement de plus en plus évident pour une collègue médecin d’origine espagnole qui se dévoue corps et âme pour ce peuple qu’elle considère aussi comme hautement estimable.

Notre Héros résistera pourtant jusqu’à son retour au pays où il entamera une sorte de voyage dans le passé, à la recherche de ce qu’il espère redécouvrir : un sens à sa vie. Près de sombrer, il ne parviendra à reprendre pied qu’en lisant un mail de la belle Elena qui lui permet de comprendre que sa vie n’a de sens qu’à côté d’elle. Il s’engage à la Croix-Rouge à son tour et part la rejoindre en Afrique, également son ami Bruno le Français dont il comprend enfin le sens de ses paroles.

C’est un livre magnifique et brutal, sans concession pour la violence, la cruauté même. Yasmina Khadra a une écriture splendide, profonde, très intime. Il nourrit ses lecteurs d’authentique, dérange par moments, car qui n’y reconnait pas ses propres failles ? Je le recommande à ceux qui ne craignent pas d’être bousculés.

À propos de l’Auteure

Delphine croit en l’amitié et aux valeurs sincères, elle adore la Nature, les animaux et les sorcières, se passionne pour l’Histoire et toutes les bonnes histoires. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog

Dans la même catégorie…

de Minuit à 7 heures

de Minuit à 7 heures

J’ai découvert ce livre par hasard et l’ai lu en raison du nom de son auteur, célèbre pour avoir...

Le passé

Le passé

Oh ! comment retenir cet ange qui s'enfuit ?Comme il est sombre et pâle ! il ressemble à la...